« On a plus de choses en commun qu’on ne pense ».

Voilà l’axe de travail de Lucy Airs, consultante formatrice et coach en psychologie positive.
Elle accompagne les personnes et les organisations dans leurs transitions. “ On ne peut plus nier aujourd’hui que la performance d’une entreprise va dépendre du bien être de ses salariés. Les deux dernières années ont été très dures. Les gens sont à la recherche de sens. C’est un des grands sujets abordés avec mes clients en ce moment. » La quête de sens, la résilience, le leadership positif, l’intelligence émotionnelle, autant de thématiques de travail entre Lucy et ses clients.

Lucy Airs a très vite su que pour travailler sereinement, elle avait besoin de liberté. Elle se met donc a son compte… pendant 15 ans. Elle travaille avec de grands groupes internationaux cotés en bourse, se retrouve à faire des coaching de patrons dans leur avion entre deux continents et deux réunions. « j’ai appris auprès de dirigeants brillants ».
Elle obtient un master en psychologie positive à l’Anglia Ruskin University, Cambridge. (Elle y enseigne d’ailleurs aujourd’hui). Elle appuie sa pratique sur la science et sur l’humain. Et puis les années passent, les démarches administratives pour assurer des formations dans des bonnes conditions se complexifient. Lucy constate qu’elle ne pourra pas proposer à ses clients toutes les facilitations auxquelles ils pourraient prétendre. Datadock puis Qualiopi, le numéro de déclaration d’activité du formateur ( NDA ), etc.

« Ce n’est pas ma force, il y a des gens qui font ça très bien et qui en plus offrent tout un tas de bénéfices. »

Elle décide alors de s’appuyer sur Dtalents formations pour tout l’aspect administratif et réglementaire. Et garde pour elle la relation directe avec ses clients et le temps de travailler, rechercher, se nourrir, apprendre, faire son métier comme elle aime le faire. « Si vous demandez à mes proches comment je travaille ils vous diront que je travaille tout le temps, mais moi je n’ai pas l’impression de travailler, je vais prendre plaisir à lire un livre, écouter des conférences, j’aime ce que je fais. Dans 10 ans, je continuerai d’apprendre. J’en ai besoin. Et je continuerai de passer par le portage salarial. Je travaille avec l’humain, avec l’humanité qu’il y a en chacun de nous » Et ce sont ceux qui travaillent avec Lucy qui récoltent les fruits de cette passion pour l’humain. On aimerait nous aussi faire partie de ces chanceux !

ils causent dans le poste